Pages

vendredi 21 février 2014

Des biscuits apéritifs à base de produits marins faiblement valorisés

La société Biscuiterie de la Côte d'Opale dans le Nord de la France développe actuellement une gamme de nouveaux produits dont des biscuits salés. Elle compte incorporer directement aux biscuits apéritifs des morceaux de poissons provenant d'espèces peu ou faiblement valorisées. À cette innovation technologique, s'ajoute la difficulté d'adapter le procédé de production pour obtenir des produits qui posséderont une longue période de conservation à température ambiante.

De nouvelles molécules pour lutter contre l'acné : les acides gras polyinsaturés à longues chaînes (AGPI-LC)

Retrouvés principalement dans les biomasses marines, les AGPI-LC sont efficaces pour inhiber in vitro la croissance de deux espèces de bactérie impliquées dans les problèmes d'acné. Cette étude récemment publiée montre aussi que six AGPI-LC testés en combinaison avec des composés anti-acnéiques commercialisés n'atténuent pas leur efficacité. De plus, les AGPI-LC peuvent même avoir un effet bactéricide synergique avec certains produits déjà sur le marché.

vendredi 14 février 2014

Les oméga-3 à longues chaînes protègent les capacités cognitives des personnes âgées

Une étude récente réalisée sur plus de 1 000 femmes âgées aux États-Unis montre une nette corrélation entre les teneurs élevées en DHA et EPA mesurées dans les globules rouges et un plus gros volume du cerveau. Un effet lié au vieillissement normal est l'atrophie du cerveau généralement associée à une perte de certaines capacités cognitives. Ainsi chez les personnes âgées dont l'index en DHA et EPA est élevé, la perte de neurones causée par le vieillissement pourrait être retardée de 12 à 24 mois.

Un extrait de la micro-algue Chlorella vulgaris possède un effet anti-cancer

Des essais récents sur des cellules cancéreuses de foie ont montré qu'un extrait de C. vulgaris provoquait une augmentation importante de l'apoptose cellulaire. Ce mécanisme naturel de mort programmée des cellules saines est perdu chez les cellules malignes. Cet extrait agirait, entre autres, par l'inhibition d'une protéine anti-apoptotique présente dans les cellules cancéreuses. La chlorelle est probablement la micro-algue la plus cultivée et utilisée comme supplément alimentaire dans le monde.

Des extraits d'algues pour la reconstruction chirurgicale des os

Des chercheurs Australiens et Chinois ont mis au point un nouvel outil, le « BioPen » qui permet de reconstruire des os endommagés. Des couches de cellules osseuses mélangées à des extraits d'algues peuvent ainsi être déposées très précisément aux endroits stratégiques afin d'optimiser la guérison. Plusieurs couches peuvent être empilées pour former un « échafaudage osseux » et redessiner des sections d'os manquant, un peu comme le ferait une imprimante 3D.

mercredi 12 février 2014

Utiliser une micro-algue afin de lutter contre un virus contagieux et mortel pour les chevaux

Des chercheurs de l'Université de Caroline du Nord à Wilmington (UNCW) ont pour objectif de trouver un traitement efficace contre l'herpèsvirus équin 1 (HVE 1) grâce à un composé extrait d'un dinoflagellé marin. Les résultats préliminaires in vitro montrent clairement que le composé isolé de cette micro-algue inhibe le HVE 1 à différentes étapes de son cycle de vie. Les essais sur des souris porteuses du virus débuteront bientôt afin de s'assurer de l'efficacité de l'inhibition in vivo et de préciser quels sont ses modes d'action chez les mammifères.

Micro-aiguilles biodégradables en chitine pour des tests cutanés de tuberculose plus précis

Uniquement aux États-Unis, des millions de personnes, tous les ans, font un test cutané pour détecter s'ils sont infectés par la tuberculose. Ce test diagnostic standardisé est néanmoins difficile à réaliser techniquement. Une équipe de chercheurs et d'ingénieurs de l'Université de Washington, entre autres, ont créé un patch composé de petites aiguilles biodégradables en chitine. Celles-ci pénètrent la peau du bras précisément à la bonne profondeur et au bon angle pour permettre un diagnostic plus fiable.

jeudi 6 février 2014

ALGYSALT®, un nouvel ingrédient pour réduire le taux de sodium de vos aliments

L'entreprise SetAlg a présenté son nouveau produit, AlgySalt®, au dernier Salon Food Ingredient Europe (FIE). Cet ingrédient élaboré à partir d'extraits d'algues permet de reproduire les fonctionnalités organoleptiques et technologiques du sel tout en possédant une teneur en sodium très nettement inférieure. C'est une solution naturelle pour la réduction du sodium dans les produits de charcuterie, plats cuisinés, produits de la mer, soupes et sauces, fromages, pains, snacks, etc.

Une éponge de mer au secours de la maladie d'Alzheimer

La Compagnie ManRos Therapeutics de Bretagne espère pouvoir cumuler les preuves d'efficacité d'une molécule extraite de la Leucetta sur la maladie d'Alzheimer. Cette entreprise vient de recevoir un financement pour développer sa recherche sur les effets curatifs potentiels de cette molécule extraite d'une éponge de mer. Les deux co-fondateurs de ManRos Therapeutics se donnent quatre ans pour aboutir à une application thérapeutique permettant de traiter la maladie d'Alzheimer. Actuellement dans le monde, environ 10 millions de personnes sont atteintes par cette terrible maladie.

Un ver de mer impliqué dans la préservation des organes à transplanter!

La Société Hémarina S.A. de Bretagne a pour objectif de produire un transporteur d'oxygène avec le label « Produit Thérapeutique Annexe » pour la préservation d'organe. Son projet cible l'utilisation de l'hémoglobine extracellulaire du ver marin Arenicola marina afin d'améliorer la conservation d'organe à transplanter. Ce ver omniprésent dans le sédiment des plages possède une hémoglobine libre, efficace dans le transport d'oxygène et surtout compatible avec tous les groupes sanguins.

Ces propriétés pourraient être une réponse intéressante aux contraintes du transport d'organes à transplanter causées par la rareté des dons et l'incompatibilité des groupes sanguins.