Pages

lundi 7 avril 2014

Une micro-algue à la base d’un projet de bioraffinerie

Mené par l'Université de Greenwich en Angleterre, un ambitieux projet international de 10 M€ regroupe 13 partenaires privés et publics. Il a pour objectif de démontrer la rentabilité d'une bioraffinerie utilisant comme biomasse la micro-algue verte halophile Dunaliella. Elle a été retenue pour produire la matière première, car elle pousse dans des conditions de fortes salinités, des tropiques à l'antarctique, et synthétise une large gamme de composés d'intérêt.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire